Follow by Email

jeudi 19 janvier 2017

le Pavon, un naufrage oublié de l'Opération Dynamo...



Le 20 mai 1940, près de 1.400 soldats néerlandais ont embarqué sur le Pavon, de la Compagnie de Navigation d'Orbigny, affrété pour le transport de troupes françaises à à destination de Walcheren.
Le navire devait rallier Cherbourg, suivi par quatre autres navires français quand il fut détourné vers Dunkerque. 
 

À quelques kilomètres du port dunkerquois, les navires ont été attaqués par la Luftwaffe. 
Une bombe a frappé le Pavon juste derrière la passerelle en perçant les ponts supérieurs pour  exploser dans les compartiments inférieurs. 
 

Environ 40 soldats ont été tués sur le coup. Le Capitaine du navire a immédiatement dirigé son navire paralysé et en feu jusqu'à la rive dans les parages de Gravelines. 
 

Le cargo  "Pavon", qui devait reprendre la mer à la marée du matin avec d'autres cargos fut convoqué au dernier moment afin de lui confier un complément de troupes. Il a déjà à bord 1,500 soldats néerlandais et un fret de de balles de laine. Ce retard est fatal car il rate la marée montante. Il a dû attendre la marée du soir accompagné du " Chasseur 41 " et 2 autres navires. À 11h30, un avion allemand a fait quatre passes successives en libérant, chaque fois, une bombe. La quatrième explose, tuant cinquante soldats et boute le feu aux balles de laine. 

Si le feu est rapidement contrôlé, la panique s'empare de la troupe et le commandant est contraint de lancer son navire sur l'estran entre Oye-Plage et  Marck, près de Calais. Les chasseurs de sous-marins et le " Reine Astrid ", numéro "VP 111", recueillent quelques-uns naufragés, dans des conditions difficiles. Plusieurs baleinières et canots de sauvetage, surchargés, chavirent. Le reste des survivants est évacué par la plage à marée basse.
 
Devant l'ampleur des dégats, le commandant est obligé d'abandonner le navire qui ne peut reprendre la mer.
Pour ses actions, le navire est cité à l'Ordre de l'Armée...


(fiche descriptive du navire  émanant de la compagnie de navigation d'Orbigny 1865-1950, édité en 1952)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire