Follow by Email

lundi 23 mars 2015

Pierre-Marie Sonneville, pas si loin de la mer (1911-1970)



In E. TAILLEMITE « Dictionnaire des marins français », éditions Tallandier, Paris, 2002, 573 p., p.  489

Né à Armentières (Nord), le 18 janvier 1911. Entré à l’Ecole Navale en octobre 1930, enseigne de 2e classe en octobre 1932, de 1ere classe en octobre 1934, il embarqua en octobre 1936 sur le sous-marin Junon qui fut remorqué à Plymouth en juin 1940 et rallia la France Libre en juillet avec une partie de l’équipage. Lieutenant de vaisseau en juillet 1940, il commanda d’août 1940 à octobre 1942 le sous-marin Minerve avec lequel il effectua treize patrouilles sur les côtes de Norvège. Affecté à l’état-major à Londres en octobre 1942, capitaine de Corvette en janvier 1943, il fut alors parachuté en France pour organiser le réseau de renseignement « Marco Polo ». Rentré en Angleterre, il prit en mai 1943 le commandement du sous-marin Curie avec lequel il assura six patrouilles en Méditerranée. Affecté au BCRA (note : Bureau Central de Renseignement et d’Action) en février 1944, il fut à nouveau parachuté en France en mars pour diriger la délégation militaire de résistance en région parisienne. Capitaine de frégate en 1945, il servit  à l’état-major du gouverneur militaire de Paris, au cabinet du ministre des Armées et quitta le service actif en décembre 1946. Il mourut le 9 avril 1970.

de brillants états de service

Enseigne de vaisseau de 1ère classe le 1er octobre 1934.
Au 1er janvier 1937, port CHERBOURG.
Lieutenant de vaisseau. Le 26 juillet 1940, rejoint les F.N.F.L.
Le 1er août, Commandant le sous-marin "MINERVE".
Le 1er octobre 1942, Membre du Bureau Central de Renseignement et d'action, département Marine.
En 1943, 2 missions en FRANCE occupée au titre du Bureau, réseau MARCO POLO.
Le 6 mai 1943, à l'embarquement du sous-marin "CURIE".
Le 1er février 1944, au Bureau Central. Le 26 août 1944, à l'État-Major du Général KOENIG.
Le 20 septembre 1944, au Cabinet du Général De GAULLE.
Capitaine de corvette
Capitaine de frégate.
Le 31 décembre 1946, au Cabinet du Ministre des Armées.
Il quitte l'Armée en 1950 pour entrer dans la Marine Marchande comme Ingénieur naval.
Port matriculaire CHERBOURG
Chevalier de la Légion d'Honneur
Officier de la Légion d'Honneur
Commandeur de la Légion d'Honneur
Croix de Guerre
Médaille de la Résistance
Compagnon de la Libération

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire