Follow by Email

mardi 5 avril 2016

Luc-Marie Bayle, un malouin sur toutes les mers



Luc-Marie Bayle voit le jour à Malo-les-Bains le 30 janvier 1914. Les premières années s’écoulent tranquillement jusqu’à son entrée à l’Ecole Navale en 1932. En octobre 1936, il est nommé Enseigne de vaisseau de seconde classe, puis, exactement un an plus tard, de Première classe. Marin et soldat avant tout, il participe à la campagne en Chine sur la Canonnière Balny, avec la flottille du Yang Tsé-Kiang. En 1935 et 1936, le voilà qui sillonne les mers de Chine et du Japon sur l’aviso Tahure. Breveté Fusilier, il traverse l’Atlantique Sud sur l’aviso D’Entrecasteaux…
 


 
Les années terribles
En 1940, juste retour des choses pour un Dunkerquois, il est affecté sur le Cuirassé Jean Bart. Le navire est imposant mais n’est pas achevé lors de l’attaque allemande. A bord du navire, il participe en juin à l’évasion du Cuirassé de Saint-Nazaire qui rejoint alors Casablanca. En décembre 1941, il est nommé Lieutenant de Vaisseau… De 1944 à 1948, on l’affecte au Service Presse-Info de la Marine Nationale mais la mer exerce un attrait que n’ont pas les bureaux. Il participe alors à deux campagnes en Terre Adélie sur le Commandant Charcot en 1948-1949 puis en 1949-1950… L’action semble lui manquer puisqu’il passe les années 1950 et 1951 au Groupe d’action anti-sous-marine à Toulon pour revenir en 1952 au service presse-info. Deux ans se passent et le voilà Capitaine de Corvette. Enfin, il assure le commandement de la Marine en Polynésie de 1956 à 1958…

Une autre carrière…
A son retour en 1959, il est affecté au Service Historique de la Marine avec le grade de Capitaine de Frégate honoraire… Loin de la mer et de la houle, il assure la direction des Musées de la Marine de janvier 1972 à avril 1980. L’histoire n’est pourtant pas sa seule passion. Outre la mer, il est un artiste reconnu pour ses toiles et ses dessins, assez pour être nommé dès 1944 peintre officiel de la Marine et d’avoir le droit d’ajouter l’ancre à son nom sur ses œuvres. Membre de l’Académie de Marine en 1975, il est l’auteur de nombreux ouvrages, il en illustre un grand nombre et réalise de nombreuses tapisseries et panneaux pour les bâtiments de la Marine Nationale… Loin d’être inactif, il créé aussi la même année le musée de la mer pour l’Atlantique à Port-Louis, dans le Morbihan… C’est après une vie bien remplie qu’il décède le 11 octobre 2000 à Houlbec-Cocherel, en Haute-Normandie, bien loin de la Mer du Nord qui l’a vue naître…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire