Follow by Email

jeudi 3 décembre 2015

Dunkerque: retour prévu des vieux gréements de l’Escale en 2017 et 2019

(photo histoiresdunord3)

Après l’énorme succès rencontré en juin 2013 dans le cadre de Dunkerque, capitale régionale de la culture, les vieux gréements devraient faire leur grand retour à Dunkerque. Une information confirmée par Franck Dhersin, vice-président de la CUD chargé du tourisme, du nautisme et des loisirs.

Plus de 350 000 visiteurs estimés sur seulement trois jours, des hôtels pleins et des restaurants, du centre-ville à la digue de Malo, « dévalisés » dès le samedi midi, soit deux jours, seulement après le début de la manifestation : avec de telles retombées, on comprend l’attente des professionnels du tourisme dunkerquois, qui ne souhaitent qu’une seule chose, que l’Escale à Dunkerque, le rassemblement de vieux gréements organisé pour la première fois en 2013, soit rapidement de retour dans la cité de Jean Bart !

« Un mois avant la venue des bateaux, les demandes de réservations pour monter à bord avaient été si nombreuses à l’office de tourisme que nous avions dû les arrêter pour conserver des places et ainsi permettre au public d’en avoir le week-end de l’événement », illustre Bernard Lecomte, président de la FRCPM (fédération régionale pour la culture et le patrimoine maritimes), à l’origine de l’événement en 2013, alors soutenu financièrement par la Région.

 (photo histoiresdunord3)

Accord de principe de la CUD

Le rêve va-t-il redevenir réalité ? Selon la FRCPM, la communauté urbaine de Dunkerque a déjà signé un accord de principe pour accueillir de nouveau l’événement la première semaine de juin 2017, puis une deuxième fois à l’été 2019, ce que confirme Franck Dhersin, vice-président à la CUD chargé du tourisme, du nautisme et des loisirs (lire ci-dessous).

Explication de Bernard Lecomte : « En 2017, des vieux gréements se rendant à un grand rassemblement à Calais, dans le cadre du projet Calais Port, passeront au large de Dunkerque, puis de nouveau en 2019, cette fois pour l’Armada de Rouen. Comme en 2013, ils n’auront donc qu’à faire escale chez nous avant de se rendre à ces deux rendez-vous. »

Au nombre de neuf en 2013 (plus deux bateaux, dont Le Belem, qui étaient venus gratuitement, ndlr), les vieux gréements pourraient cette fois être sept en 2017 puis de nouveau huit ou neuf en 2019, soit le même format que pour Dunkerque 2013 (lire ci-dessous).

Autre projet, plus proche dans le temps celui-là : dans le cadre du 50e anniversaire de la création du Port autonome de Dunkerque (aujourd’hui devenu Grand Port Maritime), qui devrait être célébré autour du printemps 2016, un ou deux vieux gréements, en route cette fois pour l’Armada de Brest, pourraient également faire escale à Dunkerque. « On est en train de négocier. On aurait pu faire venir davantage de bateaux car nous avons beaucoup de contacts dans le milieu, mais pour 2016, les délais sont trop courts », résume Bernard Lecomte, qui espère mener à terme ces trois projets. « D’abord parce que genre d’événements est totalement gratuit pour le public, ensuite parce que les vieux gréements, c’est de l’aventure et du rêve que l’on donne pour les gens. » À suivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire