Follow by Email

mardi 28 avril 2015

Spycker, village martyre de la dernière guerre

Ayant entendu parler de mes divers travaux sur la région, une correspondante qui a tenu à préserver son anonymat, m'a aimablement prêté ces quelques photos de Spycker au sortir de la dernière guerre. Le peu qui avait pu être sauvé des combats de la poche de Dunkerque, afin de contenir l'avancée allemande et faciliter autant que possible l'évacuation des troupes sur les plage et port de Dunkerque, ne put résister à l'âpreté des combats durant les années qui suivirent et surtout au pilonnage intensif des derniers mois du conflit, lorsqu'il s'agissait d'obliger l'Amiral Frisius d'ordonner la reddition de la "Festung Dünkirchen"... A la vue de ces quelques clichés d'une rareté réelle, difficile d'imaginer le Spycker d'antan ni de se faire une idée exacte de l'église saint-Léonard édifiée au XVe siècle et remplacée dans les années cinquante par une église aux lignes résolument modernes... A vous donc de vous faire une idée...

 une vue des ruines du village
 au coeur de Spycker
 sur la place du village
 les ruines de la maison Verryser
 une maison incendiée
 le café de la mairie
 devant la mairie de Sypcker
 l'école communale des garçons
 l'entrée du cimetière
 pas plus que les maisons, le cimetière n'est épargné
 l'église et le cimetière ruinés par les combats
 au coeur du cimetière paroissial
 les derniers murs de l'église encore debouts
 saint-Léonard réduit à l'état de gravats
 une vue de l'église
 un coin de l'église
 à l'intérieur de saint-Léonard
 les restes de la Grotte
l'eglise provisoire, elle non plus, n'a pas été épargnée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire