Follow by Email

jeudi 23 avril 2015

Défense Mobile à Dunkerque : le Contre-Torpilleur Durandal


Commencé en 1896 et terminé en 1899 aux Chantiers Augustin Normand,  au Havre, il est en service de la même année jusqu'en 1919 et porte successivement les symboles de coque D (1909) puis DU (1912)


Comme prototype, c’est le premier armé en contre-torpilleur, bien qu’étant désigné sur cale comme aviso torpilleur.. En 1901, il est affecté à l'escadre du Nord, puis en 1902 et 1903 : Force Navale de l’Atlantique puis est envoyé à la défense mobile de Dunkerque en remplacement de la Sainte Barbe  en 1904.

En 1913, on le retrouve inclus à la 2ème flottille de torpilleurs et sous-marins de Calais dépendant de la 2ème escadre légère puis en août 1914, divisionnaire de la 2ème escadrille des sous-marins de Calais (LV Garnier) intégré dans la 2ème escadre légère (de Cherbourg).

Durant la Première Guerre Mondiale, il opère en soutien aux opérations des sous-marins en Manche ; division des Patrouilleurs de l’Océan et de la Manche Centrale, puis flottille de la zone de Normandie
Le 12 octobre 1914, il aperçoit un périscope à 3 milles au Nord du Cap Gris-Nez, le canonne et le fait disparaître ; l’Escopette et le Pas de Calais le revoient quelques instants après, et les 3 bâtiments le recherchent en vain jusqu’au soir.
En octobre 1915,  il se lance à la poursuite du sous-marin U 20 au cap Gris-Nez


En 1915 et 1916, il est basé à Dunkerque. Le 10 juillet 1916, il est d'ailleurs abordé par un cargo anglais. Rayé des listes en 1919, il est vendu pour démolition à Cherbourg en 1921.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire