Follow by Email

lundi 9 mars 2015

quand parlent les murs dunkerquois...

 dégradations pour certains, art pour d'autres, le graff est loin du tag sans imagination. Derrière de tels oeuvres, un travil, une réflexion, un savoir-faire que bien de peintres d'ateliers pourraient envier, notamment pour l'audace des formes et des couleurs... et si Dunkerque, qui se veut un pôle culturel s'ouvrait enfin à cet culture en ouvrant des espaces oublics dédiés, des expos et sorte enfin cet art (pas si neuf) de la clandestiné... après tout, on est loin des phalli turgescents dessins au feutre sur le mobilier public...



























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire