Follow by Email

lundi 23 mars 2015

florilège de souvenirs familiaux avant que...

Avant que les rangs familiaux s'éclaircissent, avant que la mémoire de n'estompe définitivement, vieillesse et et mémoire défaillante oblige, ne restent que dérisoires clichés, souvent oubliés aux fonds des armoires et des tiroirs, les visages finissent par s'oublier, les souvenirs se font moins précis, mois clairs, moins vifs... Deci-delà, des noms disparaissent dans les limbes de l'oubli, à plus forte raison de la disparition des plus anciens et des familles qui s'éparpillent un peu partout... alors ne restent que quelques clichés finalement devenus bien énigmatiques pour cette famille 100% saint-poloise, à l'instar de tant d'autres... Ultime témoigne d'une vie pas toujours facile où les joies équilibraient les peines, où la vieétait souvent bien dure, compensée par un amour familial , avec comme partout ses dissenssions et ses rapprochements... Puis vient le temps où les rangs se parsèment, les trous se multiplient au fur et à mesure des ans de plus en plus longs à subir.. et pourtant que de rires, je joies, de peines, résumées sur quelques tirages argentiques qui finissent par sombrer dans l'oubli, parfois enjolivés par les souvenirs et la tristesse de ceux partis plus tôt que leur temps... Ne faites pas comme votre ôte, questionnez, notez, classez et ne laisser vos familles tomber dans les ombres délèthères de l'oubli, car l'oubli, c'est finalement la vraie mort..Quoi de pire que de perdre ou d'oubier ses racines, ...je vous laisse réflechir... avant que le teps fasse son oeuvre funeste et vous laissr seul avec aec des images et des souvenirs confus par les brumes de l'oubli...







































1 commentaire:

  1. j' en connaissais certaines !Merci pour se rafraîchissement de mémoire

    RépondreSupprimer