Follow by Email

mercredi 16 juillet 2014

un détour par la Chapelle Saint-Louis de Tournehem-sur-la Hem

 Tourneheme-sur-la-Hem, situé entre Guînes et saint-Omer, appartient au fameux canton d'Ardres, célèbre pour le château d'Arnould. Les habitants, retranchés derrière les murailles urbaines ayant peu de contact avec l'exterieur, étaient d'un naturel méfiant qu'on leur rendait bien et comme ce qui est inconnu effraie, on les affubla bien vite du nom de "Sarrazins"...

 Le château, aujourd'hui ruiné, constituait un point fort et un passage obligé qui fut longtemps l'ibjet d'âpres combats mais pour peu que le village soit resté une bourgade assez charmante, elle est surtout connue pour les ruines de la chapelle Saint-Louis...


Sans carte, point d'espoir de trouver la chapelle rapidement il faut passer par le site de Guemy, puis le village de Louches en suivant les panneaux initialement destinés aux cyclotouristes et ne pas avoir peur de virer dans des côtes aux pentes moyennes.Situé sur le dernier mont d'Artois, face à la mer, le mont Saint-Louis se trouve à une altitude de 112 mètres.
 


La chapelle, point de repère capital dans la campagne ardrésienne, a été édifiée à la fin du XVème siècle dans le style gothique flamboyant par le grand Bâtard Antoine de Bourgogne. Ruinée depuis de longues années, elle est restaurée en 1930. 

Vers le nord, on découvre  les villes jumelles d'Ardres et de Guînes, la plaine qui s'étend du cap Blanc-Nez à la Belgique, la côte, avec les ports et les usines de Calais, Gravelines, Dunkerque. Par temps clair au-delà du détroit, les falaises du sud de l'Angleterre distantes de 70 km. 

Vers  l'autre versant du mont Saint-Louis, du côté de la vallée de la Hem aux villages nichés dans la verdure. 
Des druides gaulois y auraient pratiqué leur culte, l'empereur romain Septime-Sévère y aurait campé. Saint Louis par l'intermédiaire de son frère Robert, y aurait fondé le culte de Notre-Dame de Grâce aujourd'hui vénérée à Ardres.

Certains prétendent que de Saint-Louis, on peut gagner par souterrains, Ardres, Tournehem, voire Calais et Saint Omer. A dire vrai, les souterrains existent, et conduisent de banales carrières d'extraction de craie, où les Allemands voulaient installer un hôpital militaire qui n'a jamais été terminé mais dont les plans ont été relevés.





La légende raconte que les druides gaulois pratiquaient le culte sur le Mont Saint-Louis.  Au IIIème siècle, Septime Sévère (empereur romain) aurait fait camper son armée sur la colline avant de passer en Grande Bretagne. La chapelle aurait été édifiée  par Robert d'Artois, frère de Saint Louis (XIIIème siècle).
La chapelle actuelle a été construite par Antoine de Bourgogne au XVèeme siècle. Celle-ci fut partiellement détruite pendant les guerres franco-espagnoles du XVIème siècle.














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire