Follow by Email

mercredi 16 juillet 2014

portfolio : dernières demeures bourbourgeoises

 Non point e goût du morbide mais celui de la sérénité qui sied à ces vastes de jardins à la fois végétaux et minéraux, où les tombes et mausolées anciens se disputaient formes et inventivité, extravagance de certaines formes, simplicité de certaines stèles, gôut des symboles parfois perdus dans la mémoire des hommes et tant d'histoires d'hommes et de femmes tombées dans l'oubli, si ce n'est des noms et des dates que les outrages du temps effacent lentement...





























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire