Follow by Email

lundi 12 août 2013

retour à Négrier...

 L'ancienne entrée de la caserne Négrier, anciennement caserne de l'Esplanade, depuis bien longtemps condamnée...

 Après les classes en 93, versé à l'etat-Major de la CMD (Circonscription Militaire de Défense) de Lille, devenue Zone de Défense Inter-Armées et Base de Défense dans la dernière réforme, direction caserne Négrier, nom donné en hommage au général du Bataillon des Canonniers Sédentaires mort dans la défense de Paris contre les Communards... Si la maquette d'entrainement des parachutistes figurant un fuselage de Noratlas a disparu (servant de lieu d'entrainement aux apprentis de la Préparation Militaire Parachutiste) et que mes bureaux ont été transformé en bureau de la Légion Etrangère, sortie de la Boulangerie de la Citadelle de Lille, rien n'a bougé en 20 ans...

 Le corps de caserne principal, édifié à la fin du XIXe siècle, reste un fidèle témoin de l'occupation de la Grande Guerre, le rez-de-chaussée n'a pas été repeint et les traces de l'Aigle Hohenzollern se voit encore, rappelant que la caserne fut alors un centre de rétention d'otages pour l'Armée Impériale allemande...



Et derrière St-André, le hangar qui servait au pliage des parachutes, résiste encore aux outrages du temps...

1 commentaire: