Follow by Email

jeudi 8 août 2013

nocturnes lilloises... été 2013

 Et le ciel se charge de nuages au-dessus de la citadelle de Lille, s'offrant comme nos uniques montagnes...
 le quai du Vault, calme et serein, au moment de la fraicheur vespérale
 Entre rue royale et rue esquermoise, les façades de tous les styles se cotoient sans heurts
 A l'arrière de la rue royale, après un passage voûté discret, la rue de Weppes s'offre tel un havre discret
 Mélange des styles rues de Weppes
 Soirée douce Place aux oignons
 la rue au Péterynck, calme et tranquille
 L'été transforme la rue au Peterynck en vaste terrasse
 à l'entrée de la rue de la Monnaie
 La massive porte de l'Hospice comtesse, sous un éclairage discret
 L'Hospice Comtesse domine la rue de la Monnaie
 Paysage méconnu du canal des Chats bossus
 un diable facétieux, comme les Flamands truculents, 
veille sur les passants des abords du canal des chats bossus
 La place au bleuets, baignée de lumière
 souvenirs d'une époque glorieuse de la place aux bleuets

 choc des époques place aux Bleuets
 exhubérance flamande à l'entrée de l'avenue du Peuple Belge, ancien lit de la basse Deûle
 la masse du palais de justice, terrible tour de verre et de beton, trop moderne pour le quartier du Vieux Lille, se montre tel un monolithe gigantesque.
 Avant d'aborder la rue de Gand
 XIXe siècle triomphant rue saint-Jacques
 rue saint-Jaques à quelques pas de la place Louise de Bettignies
 au surplomb de la rue des Chats Bossus
 souvenirs des temps anciens de la place des Patiniers

 le beau style de la place des Patiniers
 jeux de lumières rue esquermoise

 rue Thiers, l'ancienne chambre de commerce est aujourd'hui un restaurant

 le quai du Vault, baigné de lumières
 l'ancien couvent des Minimes en habits de lumière...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire