Follow by Email

mardi 11 octobre 2016

le Batiment Hydrographique Laplace (A 793) en visite à Dunkerque

Actuellement en mission sur le Détroit de Pas-de-Calais, le Laplace (numéro de coque A 793) opère ces derniers jours depuis le port de Dunkerque. Après discussion avec l'un des membres de l'équipage, il fait les nouveaux relevés des fonds qui sont mobiles à cause des courants. Outre ce premier danger, il faut ajouter la présence de nombreuses épaves, civiles comme militaires (deux guerres mondiales, opération dynamo) qui constellent les fonds marins. Les dunes et bancs immergés changeant régulièrement de forme et de situation, il est nécessaire de refaire la cartographie bathymètrique tous les 5 à 6 ans, afin de mettre les cartes à jour. Cette opération n'est pas seulement nécessaire mais impérieuse car l'approche des deux ports dunkerquois est difficile et oblige les commandants de bord à recourir aux service d'un pilote.





Après la visite du Lapérouse il y a environ 5 ans, puis du Borda le mois dernier, place donc au troisième des 4 batiments hydrographiques du type "Lapérouse"... Ne reste plus qu'à attendre le passage de l'Arago...
 
Mis sur cale en septembre 1987, lancé en novembre 1988, le bâtiment océanographique Laplace a été admis au service actif le 5 octobre 1989. De 1989 à 1999, il est basé à Nouméa et il est affecté à la Mission Océanographique du Pacifique. Le bâtiment avait pour mission principale la réalisation de levés bathymétriques, de levés hydrographiques et la mise en oeuvre de capteurs et senseurs divers jusqu'à 1 500 mètres de fond en Nouvelle-Calédonie. Il a ainsi enchaîné les missions : l'achèvement du levé hydrographique à l'extérieur du récif, dans la bande des 50 à 1 000 mètres, sur quasiment tout le tour de la Grande Terre, le sondage de la totalité du lagon et l'établissement de voies recommandées pour les minéraliers.



Le Laplace a quitté Nouméa en août 1999 pour rejoindre Brest, son nouveau port-base. effectue des travaux hydrographiques au profit du SHOM (Service Océanographique et Hydrographique de la Marine), tout en étant rattaché organiquement, depuis le 2 juin 2000, à la Force d'Action Navale. 

Les bâtiments hydrographiques (BH) ont pour mission principale la recherche d'obstruction et la vérification des chenaux en métropole, afin d'obtenir une cartographie précise des fonds et des obstacles qui s'y cachent. Il participe ainsi à la surveillance des fonds marins. Néanmoins, les bâtiments hydrographiques sont souvent déployés à l'étranger, dans le cadre d'accord de coopération.


La mission des BH est principalement scientifique, mais ces navires restent des bateaux militaires. Ainsi lors de ces déploiements les BH peuvent être confrontés à des situations sensibles : rencontrer des pirates, répondre à des menaces terroristes, assurer une évacuation de ressortissants ou, encore, assurer le sauvetage de marins en détresse. Ils participent aussi ponctuellement à l'action de l'Etat en mer en effectuant des missions de contrôles des approches.
Le Laplace a pour ville marraine Perros-Guirec depuis mai 2000.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire