Follow by Email

lundi 27 juin 2016

le PAVON, victime de l'opération Dynamo



 Des navires perdus lors des combats de Dynamo, il y en a beaucoup. Un de ceux-là, quasiment tombé dans l'oubli, n'est finalement connu que pour la photo le montrant échoué sur l'estran de Oye-Plage. Un ouvrage résumant l'histoire de la compagnie qui le possédait (la compagnie de navigation d'Orbigny), donne une résumé succint de sa courte histoire...

PAVON
(ville située en république argentine)


In : « Compagnie de navigation d’Orbigny 1965-1950 », 1952, 170 pages, p.154


Vapeur construit à Old Kilpatrick (Ecosse) en 1930 par Napier & Miller
Longueur : 394 pieds. Largeur : 53 pieds. Creux : 23 pieds
Jauge brute : 4.127 tonneaux. Jauge nette : 2.439 tonneaux
Port en lourd : 7.500 tonnes
Machine : 2.000 chevaux
Immatriculé à La Rochelle le 28 novembre 1930, fo. 1.055, n0 3.154

Equipage : 38 hommes, semblable à celui du Moron

Depuis sa mise en service jusqu’au début de la guerre en 1939, ce navire fit principalement les voyages d’Anvers à Montevideo et Buenos-Aeres avec retour au Havre, à Dunkerque et à Anvers, et escales occasionnelles à Bahia-Blancas, au Brésil et à Cherbourg.
Réquisitionné par la Marine Militaire Française en mai 1940, pour une opération sur les côtes de Hollande, il fut incendié par bombes d’avion le 21 mai 1940, échoué à l’est de Calais et perdu.
Par ordre n°1.193 du 24 mai 1940, l’Amiral de la Flotte, Commandant en Chef des Forces Maritimes Françaises, cite à l’ordre de l’armée de Mer, le navire « Pavon » avec le motif suivant :
« A vaillamment pris part aux opérations sur les côtes de Hollande et de Belgique. Incendié le 24 mai 1940, à la suite d’un violent bombardement aérien »
Signé : DARLAN


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire