Follow by Email

mardi 10 mai 2016

Le fort d’Ambleteuse, sentinelle sur le rivage artésien



In François HANSCOTTE – « La route des villes fortes en Nord, les étoiles de Vauban », éditions du Huitième jour, Paris, 2003, 196 p, p. 107
 Posé sur l'estran

gardien de l'embouchure de la Slack 

Le fort d’Ambleteuse qui se dresse encore face à l’Angleterre semble la défier en protégeant l’estuaire de la Slack. Seul abri portuaire au sein des hautes falaises du Boulonnais, l’embouchure de la Slack et ses abords ont fait l’objet de vastes projets pendant l’occupation anglaise du Boulonnais (1544-1550). En 1546, Henri VIII d’Angleterre entoure Ambleteuse d’une citadelle à cinq bastions et construit deux forts. De cette époque ne subsistent que les vestiges du fort du cap Gris-Nez.
  
 Avant de redevenir une position clé...

Dans le cadre du vaste programme de port militaire contre l’Angleterre initié par Louis XIV en 1680, un fort est construit par Vauban entre 1685 et 1690, peut-être sur un noyau antérieur. Réarmé par Napoléon dans le cadre du camp de Boulogne, puis réactualisé au cours de la dernière guerre, le monument a été endommagé par deux mines dérivantes en 1945, avant d’être protégé et mis en valeur par une association pour abriter le musée de l’histoire et de la géographie du littoral.
 



Posé sur l’estran au bord de l’ancien chenal envahi par les dunes, le fort Vauban dit fort Mahon, reprend le type du fort à la mer de Vauban : batterie basse semi circulaire pour les tirs à couler dans la coque du vaisseau, batterie haute en plateforme dans la tour pour les tirs à démâter dans les voilures. Une batterie intermédiaire a été ajoutée dans une casemate à voûte annulaire.
 




 sur la terrasse supérieure, le Leitstand allemand offre un point de vue superbe sur la mer

Les Allemands, en édifiant le mur de l’Atlantique, y adjoignirent une casemate bétonnée à son sommet, preuve s’il en est de l’intérêt des lieux.

 les positions d'artillerie allemandes commandées par le fort
 Le fort abrite un musée sur son histoire et sur la géographie de la baie de la Slack...
 Peu de moyens mais forte conviction, il vaut assurément le déplacement


 le puits d'aération de la salle voûtée intermédiaire, indispensable pour la dispersion des fumées de tir

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire