Follow by Email

mercredi 2 septembre 2015

le Jean Bart, dreadnought de la Grande Guerre


Le cuirassé déployé durant la première guerre mondiale est long de 165 mètres et large de 27, le "Jean Bart" a 9,02 mètres de tirant d'eau et déplace 23.467 tonnes. Ses turbines, d'une force de 29.000 chevaux, donnent une vitesse moyenne de 20 noeuds. Armé de 12 canons de 305 répartis en six tourelles, elles sont placées par quatre en quadrilatère et deux superposées dans l'axe. Ces tourelles sont à trois niveaux différents au-dessus de la flottaison : 11,5 m, 9 m et 6,5 m... Le "Jean Bart" peut tirer en seule bordée dix de ses pièces de 305 ce qui permet de concentrer sur l'adversaire une masse de 4.100 kg de projectiles. Quant à l'armement secondaire, il est constitué par 22 pièces 138 et quatre tubes lance-torpilles sous-marins...


La vie du croiseur ne se résume pas au combat. Ici c'est jour de blanchissage sur le "Jean Bart", les matelots ont suspendu leur linge sur le pont du cuirassé. Au début de la guerre, le "Jean Bart" battait pavillon de l'amiral Boué de Lapeyrère mais le 21 décembre 1914, il est attaqué dans le canal d'Otrante par un sous-marin autrichien et atteint à l'avant par une torpille. Ses cloisons étanches le préservent d'une avarie essentielle lui permettant de se rendre à Malte pour réparation. Mis en chantier en 1910, il a été achevé en 1913 alors que les cuirassés du programme de 1906 avaient demandé e cinq à six ans pour leur construction...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire