Follow by Email

mercredi 22 avril 2015

Sainte-Denise-Louise ou la lente agonie

 
Ceux qui ont l'habitude d'arpenter les quais du port de Dunkerque se sont habitués à sa silhouette fantomatique depuis des années. Posée sur des épais, la coque de chêne repose à quelques pas des anciens bureaux de la société Jokelson au point que peu encore puissent donner le nom de ce bateau de pêche. On le considère finalement comme un élément pérenne du paysage portuaire... et pourtant, car ce qui n'est plus aujourd'hui qu'une épave est intimement rattaché à l'histoire de la ville.
 
Dundee ponté de 19,6 mètres, construit à Ostende en 1935 pour le patron de pêche dunkerquois Valentin Marteel, il pratiquait la pêche côtière entre Gris-Nez et frontière belge.
 
En 1940, il participe à "l'Opération Dynamo". Le "Sainte Denise-Louise" est alors un dragueur auxiliaire portant le N° 394, comme nombre d'autres bâtiments civils réquisitionnés et armés.

Après un bombardement de la Luftwaffe, le "Sainte Denise-Louise"  s'échoue le 27 mai 1940 dans un bassin où il y a normalement quatre mètres d'eau mais repose en fait  sur une ambulance anglaise qui se trouvait sur le fond.



Le 4 juin, à 3h du matin le "Sainte Denise-Louise" accomplit ses derniers exploits: coque criblée d'éclats, parois arrachées, compas dérèglé, il réussit à gagner Douvres et y débarque ses derniers soldats soit 116 hommes de troupes. Il fût décoré de la Croix de Guerre pour faits d'armes
 

Après la guerre, il reprit la pêche avec l'immatriculation D 818 puis DK 818. La vétusté le rendant inexploitable, il est désarmé en 1973.

En 1975, le propriétaire, M Victor Marteel, en aurait donné l'usage à des jeunes gens d'un Club de plongée de Lille.



En 1983, le "Sainte Denise-Louise", se trouvait à proximité du pertuis de l'arrière-port près du Pôle Marine actuel. Atelier flottant, maintenu hors d'eau par des pompages réguliers, il est acheté en 1986 par deux particuliers qui commencent la restauration, puis en 1990 par la ville de Dunkerque.


 
Classé au titre d'objet le 21 mai 1992 par les monuments historiques, référence: PM 59001581.
Le "Sainte Denise-Louise" se trouve abandonné depuis cette date près du bâtiment Jokelson au quai Freycinet IV.
 

Après contact pris avec le musée portuaire, il semble qu'aucun projet, de restauration ou autre ne soit à l'ordre du jour, condamnant un rare bateau français encore survivant à l'opération Dynamo à pourrir lentement sur les docks et être livré à nombre de dégradations...

retrouvez les épaves de Dunkerque et les navires de l'oépration dynamo sur le site http://dkepaves.free.fr/


2 commentaires:

  1. A servi de logement pour l'équipe de restauration du "Notre-Dame des Flots" de 1979 à 1984 . Un bébé à vécu là ses premières années ...Fabien DESPRES ...fils du Capitaine Jean-Pierre DESPRES...et de Pitchounn' sa Mère ... Philippe BRET a vecu là aussi afin de terminer au plus vite les travaux du Dundee Notre-Dame des Flots ...

    La Sainte Denise Louise porte en elle beaucoup de secrets. .. d'Histoire ☆

    Commentaire de Martine MACZKA
    Le 20 mars 2017

    RépondreSupprimer
  2. A servi de logement pour l'équipe de restauration du "Notre-Dame des Flots" de 1979 à 1984 . Un bébé à vécu là ses premières années ...Fabien DESPRES ...fils du Capitaine Jean-Pierre DESPRES...et de Pitchounn' sa Mère ... Philippe BRET a vecu là aussi afin de terminer au plus vite les travaux du Dundee Notre-Dame des Flots ...

    La Sainte Denise Louise porte en elle beaucoup de secrets. .. d'Histoire ☆

    Commentaire de Martine MACZKA
    Le 20 mars 2017

    RépondreSupprimer