Follow by Email

lundi 13 avril 2015

aux martyrs du bastion saint-Pierre de Bergues



le bastion saint Pierre fait partie des modifications aportées à la fin de l'Empire et au début de la IIIe République mais dejà dépassé avant le début de la Grande Guerre, ils furent néanmoins conservés en de nombreuses villes, tant on se doutaient qu'ils puissent un jour avoir une toute relative utilité et un abri possible...









 Durement bombardée pendant l'opération Dynamo, la ville souffrit un martyre réel pour assurer son rôle de camp retranché arrière du plan de rembarquement allié. Les Anglais ayant coincé des chars dans les portes de la ville, celle-ci fut réduite à la capitulation par le moyen de bombardements aériens, notamment de JU 87 Stuka (les trop fameux bombardiers en piqués) et de sapeurs montant à l'assaut avec des lance-flammes.. Bien évidemment, et comme c'est trop souvent le cas, les populations civiles payèrent un lourd tribut... Si dejà avant le début de la Grande Guerre, ces casemates n'offraient plus assez de résistance, qu'aurait fallait il espérer deux décennies plus tard avec des armements bien plus performants et plus puissants encore






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire