Follow by Email

samedi 9 août 2014

sur les routes des Flandres maritimes, une halte à Craywick


Rebâtie vers la fin du XVIIe siècle sur des vestiges de construction romane, l'église de Craywick etait le vrai centre de la paroisse où se réunissait toute la communauté, et pas seulement pour les activités religieuses. Depositaire depuis 1679 des reliques de saint Gilles, elle devint lieu de pèlerinage, rassemblant lors de la neuvaine de septembre, paysans et pêcheurs des environs qui venaient y puiser l'eau d'une source jugée curative, avant de se restaurer à l'auberge du "bon Saint Gilles" tenue par le clergé local. 

 C'est ainsi que pendant très longtemps — même après la disparition des reliques sous la Révolution — on invoqua Saint Gilles contre les maux de tête, la fièvre, l'épilepsie et les maladies infantiles, une dévotion bien révélatrice aussi de l'état sanitaire de la contrée.



Proche à la fois de Bourbourg et de Gravelines, Craywick ne manque pas d'etre frappée durement par les nombreux conflits successifs, une fois ces conflits terminés, la révolution industrielle a permis le developpement du hameau proche de Coppenaxfort après le démantelement des fortifications du Grand Siècle.











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire