Follow by Email

samedi 6 juillet 2013

à l'ombre de la rue de la halloterie

 Petite promenade matinale dans le vieux Lille... Un passage par la rue de la Barre baignée de soleil, un fait assez rare cette année pour être signalé... Entre deux demeures du Grand Siècle s'ouvre une rue, quasiment une ruelle, de sinistre mémoire, la rue de la halloterie. Non point qu'elle fut le théâtre de faits sanglants, juste le rassemblement, la concentration de bien des misères humaines.
 Le soleil y entre difficilement, les maisons, petites et basses sont régulièrement rehaussées mais le plus important n'est quasiment pas visible. Au pied des murs de petites ouvertures signalent les caves où s'entassent et travaillent des familles, véritables cloaques sans air ni lumière que déplora Victor Hugo lors de sa visite en la capitale des Flandres...










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire